Blog énergie: Little Seed by Chantal & David : Yoga, Soma Breath, Nutrition

Dans le yoga on encourage, pendant la pratique, à porter l’attention dans une partie du corps qui est tendue, et d’utiliser l’expire pour la détendre. Parce que l’expire a un côté parasympathique mais ça c’est le thème d’une prochaine newsletter…

Je me rappelle très clairement la première fois que ma prof de yoga m’a dit ceci et ma réaction : « Quoi ? » 🤣

Je ne comprenais pas du tout ce que cela voulait dire et surtout comment le faire ! J’avais déjà de la difficulté à respirer et à rester dans la posture et puis il y avait tellement de choses qui se passaient en même temps !

Si cela résonne en toi, prépare-toi un thé ou un café et continue à lire :

C’est ce concept qui exprimé de différentes façons de :

« Où tu mets ton attention l’énergie suit » ou,

« Ton énergie va là, où est ton attention » ou encore

« L’énergie suit l’attention ».

J’ai toujours le choix de porter mon attention où je veux, je peux porter mon attention sur les choses positives qui se passent dans ma vie et la vie devient encore plus belle,
ou je peux choisir de porter mon attention sur tous mes problèmes et mon état émotionnel devient négatif.

Dans l’exemple du yoga. Je suis dans une posture, par exemple la posture de la « chaise » qui est similaire à un squat mais avec les bras en flexion biceps à côté des oreilles.

Je te propose de l’essayer tout de suite, en te mettant toi aussi dans Utkatasana !

Tu constates qu’il y a beaucoup de choses qui se passent en même temps ? Tes quadriceps, tes fessiers, tes épaules, ton dos…tu ressens la chaleur ? Oui ?

Maintenant PORTE TON ATTENTION SUR LA RESPIRATION, prends une grande inspiration et à l’expiration, descends plus bas et étire les bras encore plus vers le ciel, et garde tes abdos engagés en aspirant ton nombril vers la colonne vertébrale, continue à respirer de façon régulière, concentre-toi sur ta respiration.

Ta respiration va changer, elle va devenir plus profonde, continue à garder ton attention sur la respiration. Essaye de rester le plus longtemps possible.

Pour sortir, expire complètement et à l’inspire pousse dans tes talons et étire-toi vers le ciel comme si tu voulais le toucher. Expire une fois debout, et descends les bras le long du corps.

Tu aurais pu porter l’attention sur l’inconfort de la posture, subir la posture et partir dans un mélodrame mental mais tu as décidé de mettre ton attention sur la respiration, l’énergie a suivi ta pensée et :

  • Pendant un instant tu oublies l’effort, tu es plus fort/e
  • Le mental est renforcé, c’est toi le maitre de la posture
  • Tu soutiens la posture et tu protèges ton dos

Cette posture est une métaphore de notre vie que l’on peut transposer dans notre quotidien.

Il y a seulement deux choses qui peuvent fonctionner soit en pilote automatique soit consciemment influencées : ces deux choses sont tes PENSÉES et ta RESPIRATION !!!
Et quand c’est toi qui pilotes, c’est toi qui commandes. Si tu es au volant de ta bécane lève la main✋.

Alors pourquoi si ça marche, on ne le fait pas tout le temps ?

Parce-que nous aimons le mélodrame mental par-dessus tout ? Non, c’est à cause du cerveau reptilien, notre instinct de survie, qui a marché et marche merveilleusement pour nous protéger. Quand nous habitions notre studio de 5m2 de terre battue et mur de roche apparente, avec vue sur les bêtes sauvages, c’était génial ! Si notre voisin de 750kg à poil brun venait nous chercher pour son apéro, on partait en courant…non merci ! C’est grâce à notre cerveau reptilien que nous restions alertes face aux dangers. Ainsi nous étions prêts à nous battre ou à fuir le danger.

Aujourd’hui, les bêtes sauvages se sont transformées en rendez-vous, projets à rendre, circulation, performance…, et la réponse de notre cerveau est souvent disproportionnée.

Mais, maintenant, tu sais que tu as le choix d’orienter ton attention et de mettre ton énergie où tu veux aller 😉

J’aurais aimé pouvoir te dire qui est à l’origine de cette citation mais je n’ai pas trouvé, plusieurs personnes l’ont utilisé dans leur discours ou livres, comme par exemple :

Ernest Holmes

Tony Robbins

Bruce Lee

Dan Millman

Denise Linn

Et bien d’autres !